Paternité

Sophie est enceinte.

C’est sa mère qui me l’a annoncé.

Je n’ai donc pas pu lui demander qui était le père.

Mais je lui ai quand même annoncé ma décision d’avorter.

Sa mère m’a dit que c’était un choix qui ne me regardait pas.

Cette vieille salope.

J’ai donc rétorqué…

Que de toute manière je n’en avais rien à foutre.

Que je ne reconnaîtrais jamais le gamin si jamais il naissait.

Que je n’étais pas sûr d’être le père de toute façon.

Que sa mère étant une alcoolo de première ce gamin risque fort d’être un putain de débile à la tronche de travers.

Que j’aime pas les enfants.

Que quand je passe devant un collège j’ai des pulsions pédophiles.

Qu’une fausse couche c’est vite arrivé quand on glisse dans les escaliers.

Hé hé hé.

Vous auriez vu la tronche de la mère de Sophie.

Je ne suis pas prêt de revoir sa sale gueule.

Eh, je subis déjà celle de sa fille tous les jours, alors…

SMPaternité